École de Louvre

Last year I had a small obsession begin; an overwhelming desire to go back to school. An old dream to go to art school reawakened in me. When I was choosing Universities back in the day, I was looking at CCAC, the San Francisco Art Institute and UC Santa Cruz. It was very expensive to go to art school and I thought it might be more reasonsible to get a general education, who knows what the future might hold? But I always regretted not having a formal art education.

I started to become obsessed more and more with L’école de Beaux Arts. I started to hang around there a lot and tried the competition to get in. There were 1500 applicants, 800 were invited to submit a portfolio. I submitted mine but didn’t get to the next step. I was very disappointed. But I had a Plan B: I thought I would look for a painting instructor, take tap dancing and try to seriously get better at the ukulele.

I started talking to the artists I know in Paris and asking for introductions to painters who I consider to be possible mentors. One of the first ones I met with said he learned more at “L’école du Louvre” than he ever did at L’école de Beaux Arts. It’s true that technique is not really taught any more, even though students are very interested. I responded: “But L’école du Louvre is art history classes!”. “No” he responded, “I’m referring to going to the Louvre to copy the Masters”. So I went with him one saturday to sketch.

This was the first lesson. Poussin. Saint Frances of Rome. It looks like a witch but it’s actually the virgen Mary. Mary borne on a cloud appears to St. Francis, the broken arrows symbolise the eradication of the plague.

L’année dernière j’ai été prise d’une « légère » obsession : une forte envie de retourner à l’école. Un vieux rêve qui refaisait surface de joindre une école d’art. Au moment de faire le choix d’une orientation à l’époque, j’ai d’abord pensé à m’inscrire au CCAC, à UC Santa Cruz ou à l’Institut d’Art de San Francisco. Mais choisir une école d’art, c’était hors de prix et il m’a paru plus raisonnable de me tourner vers une éducation plus généraliste car qui savait ce que l’avenir réservé?

Reste que j’ai toujours regretté de ne pas avoir reçu une véritable formation artistique.

J’ai donc commencé à être complètement obsédée par l’idée d’entrer à l’École des Beaux Arts, commençant à y traîner régulièrement tout en préparant le concours pour y entrer. Nous étions 1500 candidats au départ dont seulement 800 ont été invités à présenter leur portfolio. J’ai fait partie de ces 800, mais malheureusement, je n’ai pas été sélectionnée pour l’étape suivante. J’étais très déçue mais j’avais un plan B: me trouver un peintre instructeur, et prendre des cours de claquettes, et m’améliorer toujours plus sérieusement au ukulélé.

J’ai commencé à parler avec des peintres que je connaissais sur Paris, demandant des directives plus précises à ceux qui, je pensais, pouvaient me servir de mentor. L’un des premiers que j’ai rencontré m’a dit qu’il avait appris plus à l’ « École du Louvre » qu’à l’École des Beaux Arts. Il est vrai que la « technique » n’est plus réellement enseignée aujourd’hui, même si les étudiants sont eux mêmes généralement intéressés par le sujet. Je pensais que l’École du Louvre, c’était une école d’histoire de l’art. « Non » m’a-t-il répondu, il parlait de l’ « École du Louvre », celle où les peintres se rendent au musée afin de copier les Maîtres. Et c’est ce que j’ai fait, l’accompagnant un samedi matin pour réaliser des croquis à base de tableaux qui y sont accrochés.

Ceci fut la première leçon. Poussin, Saint Francis de Rome. Cela ressemble à une sorcière mais c’est en fait la Vierge Marie. Marie, portée sur un nuage, apparut à Saint Francis, les flèches brisées symbolisant l’éradication de la peste.

By the second lesson at the Louvre, I was on my own. My drawing is about 400 percent bigger than the original. Jean Cousin le Fils – The last judgement, it doesn’t do justice to all the volume and expression in about 3 square inches.

Pour la deuxième leçon au Louvre, j’étais seule. Mon dessin est à peu près 400% plus grand que l’original. Jean Cousin le fils, Le Jugement Dernier. Mon croquis n’a pas le rendu de l’original, tout ce volume et cette expression dans seulement 8 cm² !

Antoine Caron “Tiburtine Sibyl” Emperor Ceasar being shown the way to Christanity.

Antoine Caron “Tiburtine Sibyl” Emperor Augustus being shown the way to Christanity.

Jan Vander Straet “vanity, moderation and death” (except I didn’t get death in my sketch).

Jan Vander Vanité, modération et mort (je n’avais pas inclus la mort dans mon croquis).

I usually go saturday mornings.These sketches were copied after bronze sculptures of Aphrodite. I get to the museum by 9:00 and draw until lunchtime. Often I go to my studio after and tattoo. I pretty sure this is the life I dreamed about when I was studying french in high school!

J’y vais généralement le samedi matin. Ces croquis ont été faits d’après des sculptures en bronze d’Aphrodite. J’arrive au musée vers 9 heures et dessine jusqu’à l’heure du déjeuner. Souvent je vais ensuite à mon studio pour tatouer. Je suis sûre que c’est exactement la vie dont je rêvais quand j’étudiais le français au lycée!

Pygmalion fell in love with his sculpture. Anne-Louis de Roucy-Trioson 1819 (I was so disappointment to find out that Anne-Louis was a man) a student of David’s at L’école de Beaux Arts, later a teacher there.

Pygmalion est tombé amoureux de sa sculture. Anne-Louis de Roucy-Trioson 1819 (j’étais vraiment déçue de découvrir qu’Anne-Louis était en fait un homme), étudiant de David aux Beaux Arts et plus tard un Professeur dans cette même école.

I think I’m making progress already! What do you think?

Je crois que je fais déjà des progrès ! Qu’est-ce-que vous en pensez ?

 >